Pour tout contact : +32487/137.901

SURPOIDS ET NEUROTRANSMETTEURS

Notre rapport à l’alimentation résulte de nombreux facteurs: sociaux, affectifs, culturels et bien évidemment physiologiques!
Au sein du cerveau ( ainsi que dans l’intestin notre second cerveau^^) sont sécrétées des substances appelées neurotransmetteurs, participant notamment aux mécanismes de régulation de la faim et de la satiété.
En effet, l’adrénaline réduit la prise alimentaire en agissant sur le centre de la satiété.
La dopamine quant à elle inhibe la faim et va motiver la prise alimentaire.
La sérotonine réduit la prise en alimentaire par action sur le centre de la satiété et joue un rôle dans nos goûts alimentaires.
La noradrénaline réduit la prise alimentaire et contrôle le centre de la satiété.
On comprend qu’un déséquilibre ou une baisse de production de ces neurotransmetteurs induit des conséquences sur la prise de poids.
Par exemple, un dysfonctionnement au niveau de la sérotonine provoque des compulsions sucrées, une attirance pour le chocolat et favorise l’hyperphagie boulimique. La sérotonine étant l’hormone du bien-être, ce déficit peut entraîner des troubles de l’humeur, de l’irritabilité, un manque de résistance de stress ou une tendance à la frustration.
Notre cerveau ne représente que 2% de notre poids total, il reste cependant très sensible aux carences nutritionnelles qui induiront les comportements cités ci-dessus.
Sachez que notre intestin est également responsable d’une partie de la production de neurotransmetteurs, si votre flore intestinale est déséquilibrée, les mêmes conséquences peuvent advenir.
Il est donc important de renforcer votre flore intestinale et de stimuler la production de ces précieux neurotransmetteurs.
Vous pouvez renforcer votre flore intestinale en consommant des pré- et probiotiques que vous trouverez dans l’ail,l’oignon, l’asperge, la banane, les olives, les cornichons, la choucroute, kéfir, lait fermenté…
Vous pouvez également faire une cure de pollen ou de psyllium, bombes de probiotiques!
Réduisez la consommation de sucre, céréales raffinés, lait pasteurisé qui empoisonnent notre flore intestinale et en amenuisent les ressources.
Concernant la stimulation de la production de sérotonine et de dopamine, il suffit de fournir par le biais de notre alimentation leurs précurseurs: la tyrosine et le tryptophane: 2 acides aminés essentiels qui ne peuvent être produits par l’organisme lui même sans apport extérieur!
Vous les trouverez essentiellement dans les protéines animales: oeufs, viande, poissons…
Le fait de prendre un petit déjeuner protéiné vous permet d’obtenir une sensation de faim plus basse après 3 heures que lorsque vous prenez un petit déjeuner pauvre en protéines.
!!!Amis végétariens ou peu amateurs de viande, n’ayez crainte il existe de nombreuses sources végétales de tryptophane et de tyrosine:

Tryptophane : riz complet, arachides, protéines de soja, légumineuses
Tyrosine: amandes, avocats, bananes, fèves lima, graines de citrouille, graines de sésame

Pour perdre du poids, il ne suffit pas de manger peu, manger bien c’est mieux!!

>